Comment bien s’encorder en randonnée ?

Publié le : 15 avril 20224 mins de lecture

L’encordement en alpinisme et en randonnée fait l’objet d’un puit de débats infini. En effet, dans toutes les pratiques de haute montagne où la prise de risque est inévitable, il y a mille façons de s’encorder. Autrement dit, pour une sécurité maximale, plusieurs techniques possibles existent. Le seul problème réside toutefois dans le fait qu’à force de vouloir les maîtriser, vous risquez de vous y perdre. D’où l’intérêt de savoir comment bien s’encorder en randonnée.

Les bonnes raisons de s’encorder

Dans l’univers de la haute montagne, plus précisément de la discipline sportive en montagne, il arrive souvent de s’encorder. Cela est en effet nécessaire pour la simple et bonne raison que la pente est forte et que le risque de glissade, du chute ou de dévissage n’est pas écarté. L’entraînement du corps tout en bas de la vallée peut être potentiellement douloureux. Vous devez également vous encorder lorsque vous vous trouvez sur un glacier ponctué de crevasses où le risque de chute est majeur. 

Cela dit, le fait de s’encorder en randonnée est une solution qui vous permet d’être relié à vos compagnons de cordée qui vous retiendront pour enrayer une potentielle chute. Ainsi, la corde est un gage de sécurité en randonnées pour vous permettre de vous concentrer dans vos pratiques. Il est possible d’évoluer sur une pente de neige raide sans corde. Toutefois, votre sécurité ne sera pas garantie. D’ailleurs, une chute d’une certaine hauteur pourrait être mortelle, même pour les pratiquants expérimentés connaisseurs de la haute montagne.

Le matériel d’encordement

Pour s’encorder en randonnée, il y a des matériels que vous devez réunir. Entre autres, vous aurez besoin d’un baudrier, d’une corde, d’un casque, d’une paire de crampons et de piolet. Ce sont les équipements de base pour réussir vos sorties en neige en glace ou mixte.

Une poulie traction est aussi importante pour vous servir d’un mouflage. À cela s’ajoutent deux broches à glace qui vous serviront de protection et qui vous font gagner du temps dans la pratique. Pour autant, il y a des équipements spécifiques dont vous pourrez avoir besoin pour pouvoir vous encorder correctement dans l’univers de la montagne.

Comment s’encorder en randonnée ?

Il y a plusieurs moyens de faire les nœuds et des manips dont vous pourrez utiliser pour l’encordement sur glacier. Parmi les plus connus, il y a le nœud de huit efficace pour la grimpe à vue, la queue de vache, idéale pour l’escalade du site. Les nœuds autobloquants sont aussi très réputés et sont les références pour le point de chute. Enfin, l’encordement sur mousqueton avec un nœud de Cabestan est assez intéressant pour les randonnées. 

Plan du site